Conseils

Découvrez tous nos conseils et astuces
Comment répondre à Quels sont vos points faibles

3 réponses pour “Quels sont vos points faibles ?”

Je vais vous montrer dans cet article comment répondre à l’une des questions d’entretien d’embauche les plus fréquemment posées: “Quels sont vos points faibles ?”

Les recruteurs posent cette question pour savoir si vous êtes qualifié pour le poste. Ils cherchent également à savoir si vos êtes capables d’apprendre de nouvelles compétences et relever de nouveaux défis.

1. Soyez sincère

Le plus important lors de votre réponse à la question “Quels sont vos points faibles ?” est d’éviter d’inventer. Plutôt soyez vous-même et répondez naturellement à la question, cela vous simplifiera la tâche.

Choisissez des faiblesses en vous qui ne sont pas directement liées au poste pour lequel vous postulez. Par exemple, si vous postulez pour un poste commercial vous n’allez pas mentionner, bien évidemment que les ventes sont votre plus grande faiblesse. Cependant, vous pouvez mentionner comme faiblesse quelque chose comme la rédaction de discours ou bien l’écriture créative.

Éviter de mentionner des qualités en vous en tant que faiblesses telles que “je suis perfectionniste” ou “je suis un travailleur acharné”. Sans aucun doute, ces réponses seront perçues par les recruteurs comme non sincères.

2. Mentionner une faiblesse que vous avez surmontée

Vous pouvez répondre à cette question en citant une faiblesse que vous avez surmonté en comblant les lacunes et ce après avoir assisté à un atelier ou un séminaire de formation. Vous pouvez aussi citer un comportement que vous avez changé en lisant un livre de développement personnel ou faisant des recherches sur Internet. En démontrant votre amélioration, vous montrez que vous êtes prêts à vous dépasser et à faire preuve d’initiative pour surmonter soit vos faiblesses soit les difficultés que vous rencontrer.

3. Transformer une faiblesse en qualité

Une autre option pour répondre est de transformer une faiblesse en qualité. Par exemple, une précipitation dans l’exécution des tâches peut devenir une qualité: vous avez appris avec le temps à transformer cette faiblesse pour vous assurer qu’un projet est réalisé à temps.

Pour terminer voici quelques exemples de réponses à la question: “Quels sont vos points faibles ?”.

Exemple 1: Ne pas savoir dire non

J’avais parfois du mal à dire non à mes collègues et je finissais par faire une partie de leur travail à coté du mien, je me sentais obligé d’aider mes collègues dans leurs tâches, mais je me suis vite rendu compte que cela était contre-productif pour mon propre travail.
J’ai dû ramener chez moi du travail ce qui m’a fait inciter à réfléchir et à prendre la décision de me concentrer et allouer mon temps qu’à l’exécution de mes tâches et à faire la distinction entre les miennes et celles de mes collègues.

Exemple 2: Réticence a la délégation

J’avais du mal à déléguer même lorsque la charge de travail est trop importante

Avec le temps, j’ai appris que tout faire tout seul est impossible, mieux vaut faire confiance et déléguer certaines tâches et ceci pour mon bien et celui de l’entreprise.